Qu’est-ce que la télémédecine ?

Qu'est-ce que la télémédecine ?

Pratiques médicales permises par les télécommunications, elle a été utilisée comme réponse à la crise sanitaire et aux périodes successives de confinement. Cette télémédecine s’est toutefois généralisée en même temps que l’enseignement en distanciel et les pratiques de télétravail.

1 – Qu’est-ce que la télémédecine ?

Selon la Haute Autorité de la Santé, la “télémédecine est une forme de pratique médicale à distance fondée sur l’utilisation des TIC. Elle a pour objectif d’améliorer l’accessibilité à l’offre de soins (notamment dans les territoires fragiles) et la qualité de vie des patients en permettant une prise en charge et un suivi sur leur lieu de vie”.

Historiquement, la première utilisation de cette pratique eut lieu le 8 novembre 1994 : un examen scanner aux rayons X piloté depuis l’Hôtel-Dieu de Montréal sur un patient situé dans l’appareil de l’hôpital Cochin, à Paris. Néanmoins, cette pratique médicale fut officiellement instaurée en France en 2009 dans le cadre de la loi HPST (hôpital, patients, santé et territoires), dite “loi Hôpital”. En bref, elle cherche à mettre en relation les professionnels médicaux à distance. 

2 – Les 5 actes de télémédecine 

Définis par loi avec le décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010, cinq actes de télémédecine sont reconnus en France 

  • La téléconsultation : 

La téléconsultation est un type de consultation s’effectuant à distance entre un médecin (généraliste ou spécialiste) et un patient. Elle s’effectue sur l’ensemble du territoire et doit permettre au soignant d’évaluer globalement son interlocuteur via un échange formel. De plus, un professionnel de santé peut être également présent auprès du patient et, le cas échéant, l’assister. Enfin, différentes plateformes de téléconsultation médicale agréées proposent aujourd’hui des téléconsultations en mettant en relation médecins et patients.

  • La télé-expertise :

La télé-expertise ne concerne ici que les professionnels médicaux. Cette pratique a pour objectif de permettre à un professionnel médical de solliciter à distance l’avis d’un ou de plusieurs professionnels médicaux en raison de leurs formations ou de leurs compétences particulières, sur la base des informations médicales liées à la prise en charge d’un patient.

  • La télésurveillance :

La télésurveillance médicale s’applique aux patients en ALD (Affection de longue durée) et permet de mettre en place leur suivi par un professionnel médical. Ce praticien recueille et analyse à distance des données médicales pour y traduire l’état de santé d’un patient. 

  • La téléassistance :

La téléassistance médicale permet à un praticien d’assister à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d’un acte.

  • Et la régulation médicale :

On nomme régulation la réponse médicale apportée dans le cadre de l’activité des centres 15. Elle est mentionnée à l’article L. 6311-233 et au troisième alinéa de l’article L. 6314-1

3 – Les atouts de la télémédecine

Il faut le rappeler, l’objectif de la télémédecine est de faciliter l’accès aux soins en s’adaptant à l’évolution des enjeux de santé publique via l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Elle a plusieurs atouts. Elle doit répondre à à l’augmentation des maladies chroniques, la désertification médicale et au vieillissement de la population. 

La télémédecine a d’abord eu comme vocation originelle la mise en collaboration des professionnels médicaux et médico-sociaux afin de mieux traiter les données des patients. Cette pratique constitue un axe d’amélioration de l’organisation des soins.

Mais pour le patient, la télémédecine permet d’établir et d’organiser des diagnostics sur la durée pour se faire prescrire des médicaments ou produits de santé. Attention, elle ne doit pas se soustraire à la médecine conventionnelle mais doit rester complémentaire pour s’intégrer au parcours de soin.

4 – La perception de la télémédecine


Une étude réalisée par L’Argus de l’assurance et Cegedim Insurance Solutions démontre une popularisation de la pratique favorisée par “un allègement des procédures”.

000129979 illustration large

Les articles du moment :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.